Mon voyage à Phuket

Mon voyage à Phuket - Zala Dubreuil

Pour les vacances de cette année, je vais dans un pays asiatique très prisé. On y retrouve de belles plages, beaucoup de choses à voir au plan culturel et artistique. Personnellement, si j'aime autant visiter les pays asiatiques, c'est essentiellement pour leur cuisine.

J'adore la cuisine asiatique. Enfin, le terme de « cuisines asiatiques » serait plus correct. Parce que dans ces différents pays qui composent, les préparations culinaires présentent beaucoup de différences, même si certains plats de base sont assez communs. La cuisine vietnamienne n'est pas similaire à la cuisine thaïlandaise et donc, il est peu approprié de parler de cuisine asiatique pour désigner toutes ces façons de faire.

D'ailleurs, je vais en Thaïlande, plus précisément à Phuket. C'est une ville touristique par excellence, qui doit bien accueillir des centaines de milliers de visiteurs par an, voire plus. Contrairement à la majorité des gens, j'y vais dès le début de la haute saison. À cette période, la ville est prête à accueillir la masse de touristes, mais on peut encore profiter d'un calme relatif. C'est quelques jours après l'ouverture de la haute saison que les flots de touristes, en provenance de divers horizons, vont se déverser dans Phuket.

À ce moment, j'aurai pu apprécier la ville et sa gastronomie. Je quitterai alors la ville pour m'enfoncer dans l'arrière-pays, pour aller voir certains endroits moins courus, mais aussi intéressants à visiter. Phuket et les autres villes sur la côte de Thaïlande sont la destination première des visiteurs, qui oublient souvent que l'intérieur des terres propose des attractions touristiques de plus grande valeur.

Il faudra cependant que je fasse attention, déguster les plats locaux, mais pas à n'importe quel prix. De plus, il faudra que je fasse attention de ne pas consommer des aliments qui puissent avoir de l'effet sur la couperose que je commence à développer au visage.